Les partenaires opérationnels

Les partenaires privés sur les projets d’éducation technique et d’accès à l’emploi

  • Institut Cortbaoui, Mont-Liban

L’institut Cortbaoui et l’IECD collaborent ensemble depuis 2007. L’institut Cortbaoui fait partie des établissements techniques de référence qui ont participé à l’élaboration du nouveau référentiel d’électrotechnique en mai 2007, et au lancement de la nouvelle filière BT d’électrotechnique en septembre 2010. L’institut Cortbaoui a aussi été un établissement pilote sur le projet d’ouverture de Bureaux d’Orientation et d’Emploi (BOE).

  • Foyer de la Providence, Saïda

Le partenariat entre l’IECD et le Foyer de la Providence est historique, datant de 2007. Ce dernier fait partie du « noyau dur » des établissements techniques ayant participé à l’élaboration du référentiel (mai 2007) et à son lancement (septembre 2010). Une convention de partenariat, renouvelée tous les 2 ans, encadre les échanges entre les deux institutions.

  • École technique supérieure de Amlieh (ETSA), Beyrouth

Le partenariat entre l’IECD et l’ETSA remonte à 2009. Ce dernier est l’un des premiers établissements techniques pilotes à avoir lancé le référentiel en septembre 2010. Une convention de partenariat, renouvelée tous les 2 ans, encadre les échanges entre les deux institutions.

  • École technique de Jabal Amel, Jabal Amel

Le partenariat entre l’IECD et l’école technique de Jabal Amel remonte à 2009. Ce dernier est l’un des premiers établissements techniques pilotes à avoir lancé le référentiel en septembre 2010. Une convention de partenariat, renouvelée tous les 2 ans, encadre les échanges entre les deux institutions.

  • Institut technique orthodoxe, Akkar

L’institut technique orthodoxe a intégré le réseau d’écoles partenaires de l’IECD en 2013. Une convention de partenariat, renouvelée tous les 2 ans, encadre les échanges entre les deux institutions.

  • École technique de Taanayel, Taanayel

Le partenariat entre l’IECD et l’école technique de Taanayel a débuté en août 2015. Il s’agit du partenariat le plus récent qui a permis d’étendre la zone d’intervention de l’IECD à l’intégralité du territoire libanais.

  • ISAE – Cnam

L’ISAE – Cnam est le partenaire de l’IECD pour la mise en place de la mention ascensoriste et ceci depuis 2008. Une convention de partenariat tripartite avec une entreprise locale partenaire, Mitsulift, a été signée en 2011, permettant de lancer officiellement la mention ascensoriste.

Les partenaires publics sur les projets d’éducation technique et d’accès à l’emploi

  • École des arts et métiers, Dekwaneh

Créée au début du 20e siècle, l’institut des Arts et Métiers est la première école technique du pays. Aujourd’hui située à Dekwaneh, dans la banlieue Nord de Beyrouth, elle contient également les bureaux de la Direction Générale de l’Enseignement Technique et Professionnel du Ministère de l’éducation libanaise..

  • Institut professionnel industriel, Tripoli-Mina

Cet institut technique public a été créé en 1948 par l’Etat libanais, à la suite du conflit israelo-arabe et le réacheminement du pétrole irakien qui était auparavant transporté à Haïfa, en Palestine mandataire. L’IECD et l’institut sont partenaires depuis 2013 pour la réalisation du projet.

  • École technique, Hammana

L’école technique de Hammana existe depuis 1995, à la suite d’un décret ministériel de 1982. Située à 1200 mètres d’altitude, dans un bâtiment datant de la fin du 19e siècle, on y enseigne 6 filières: l’hôtellerie, la vente, l’informatique, l’électronique, la pédagogie, et depuis 2012, l’électrotechnique, à la suite d’un partenariat avec l’IECD.

  • École technique, Zgharta

L’école technique a été instituée en 1969, sous le patronage du Président Suleiman Frangieh, lui-même issu de la région de Zgharta, banlieue Est de Tripoli. Le partenariat avec l’IECD, datant de 2013, fait de cette école l’une des 3 écoles partenaires du Liban-Nord.

  • École technique Rani Bazzi, Bint Jbeil

Créée en 1972, l’École Technique du Martyr Rani Bazzi à Bint Jbeil était une des écoles techniques publiques les plus importantes du pays, et la première de la province du Liban-Sud. Avec près de 1500 élèves, l’école et ses élèves achèvent de très bons résultats sur le plan national dans les filières de l’électricité, du froid et du conditionnement de l’air, de la mécanique générale, industrielle et automobile, dans la comptabilité, l’hôtellerie, l’éducation préscolaire et la pédagogie. Suite à un partenariat avec l’IECD, l’école ouvre la filière électrotechnique en 2014, faisant d’elle la dernière école rejoignant le projet à cette date.

  • École technique, Choueifat

L’école Technique de Choueifat est un institut public qui a nouvellement ouvert ses portes en 2006 avec le soutien de la Banque Allemande pour le Développement, et avec lequel l’IECD est partenaire depuis 2013 pour la réalisation du projet d’insertion des jeunes dans les métiers de l’électrotechnique (Graine d’Espérance). L’électrotechnique est donc, avec la mécanique automobile et la décoration intérieure une des premières filières de cette école technique.

Formation technique et insertion socio-professionnelle pour les jeunes libanais et réfugiés syriens et palestiniens au Liban Nord

  • Municipalité de Tripoli
tripoli

L’IECD et Semeurs d’avenir collaborent avec la Municipalité de Tripoli depuis 2013 afin d’apporter des compétences professionnelles aux jeunes vulnérables à travers des formations de court terme qualifiantes, ciblées sur des métiers offrant des débouchés sur le marché du travail local.

  • Sanabel el Nour
Sanabel

Le partenariat avec Sanabel el Nour a été lancé en 2014 . L’association locale a été fondée en 2001 pour venir en aide aux personnes vulnérables. Depuis 2016, elle apporte son soutien au projet de formations courtes à Tripoli par une aide au recrutement des bénéficiaires et par le financement des transports pour les élèves de la FAPAM à Tripoli et à Halba.

  • Les hôpitaux

Dans le cadre du projet de formations professionnelles courtes à Tripoli, des formations d’aide à la personne âgée et malade sont dispensées dans des hôpitaux par du personnel médical. Les hôpitaux qui collaborent au projet sont :

  • Hôpital Haykel
  • Hôpital Mazloum
  • Hôpital Akkar-Rahal (Halba, Akkar)
  • Hôpital gouvernemental de Tripoli

Les partenaires pour les projets d’accès à l’éducation

    • ANLDS, al-Qaa

L’Association Nationale Libanaise du Développement Social (ANLDS) est le partenaire local de l’IECD – depuis fin 2013 – sur le centre éducatif d’Al Qaa dans la région de la Bekaa. Fondée en 2007 par le père Elian Nasrallah, l’association a pour but de promouvoir le développement local, la santé et l’éducation. Actuellement, elle gère un dispensaire, un centre d’éducation informel et organise des camps, des activités culturelles pour les enfants et des actions d’entraide sociale.

    • ITFL, Mont-Liban
ITFL

Depuis 2007, l’Institut Technique Franco-Libanais (ITFL) soutient le centre éducatif pour les enfants réfugiés, localisé dans la banlieue Sud de Beyrouth, en accueillant dans ses locaux plus de 200 enfants chaque année. Il met à disposition – du lundi au vendredi – des salles de classes, des salles pour l’équipe pédagogique et psychosociale, une cour et une grande pièce pour les activités.