Les projets

L’association Semeurs d’Avenir mène actuellement quatre projets, avec le soutien de l’IECD


  • Formations longues: Éducation technique et professionnelle des jeunes libanais dans le secteur de l’électrotechnique

    Semeurs d’Avenir et l’IECD développent en partenariat avec Schneider Electric, le programme Graines d’Espérance, favorisant l’insertion socio-professionnelle des jeunes dans le marché du travail à travers la formation technique en électrotechnique.

  • Orientation et emploi: Renforcement de dispositifs d’accès à l’emploi pour les jeunes libanais

    Le projet Guidance, Employment and Training (GET) a été lancé par Semeurs d’Avenir et l’IECD avec le soutien de la fondation Drosos. Il permet la mise en place d’un réseau de bureaux d’orientation et d’emploi favorisant l’accès à l’emploi des jeunes issus des écoles techniques.

  • Formations courtes: Formation technique et insertion socio-professionnelle pour les jeunes libanais et réfugiés syriens et palestiniens au Liban Nord

    Semeurs d’Avenir, l’IECD et la municipalité de Tripoli proposent des formations courtes professionnalisantes aux jeunes libanais et réfugiés syriens et palestiniens leur apportant des compétences professionnelles et personnelles et contribuant à l’amélioration de la cohésion sociale dans la région.

  • Appui aux très petites entreprises : Accompagnement des petites entreprises et formations aux porteurs de projets.

    Semeurs d’Avenir et l’IECD offre des formations de base en gestion aux petites entreprises de Tripoli ainsi que des formations d’entreprenariat aux porteurs de projets dans le but d’améliorer la situation des acteurs économique et de créer de l’emploi.

      Par ailleurs, Semeurs d’Avenir soutient étroitement l’IECD dans la mise en œuvre de deux autres projets :

    • Accès à l’éducation des enfants réfugiés syriens au Liban – région de la Bekaa, al-Qaa :
      Le centre éducatif informel d’al-Qaa en partenariat avec l’Association nationale libanaise de développement social (ANLDS) permet de fournir un accès à l’éducation aux enfants réfugiés syriens afin d’éviter leur décrochage scolaire, via un programme adapté leur permettant à terme de réintégrer le système libanais.
    • Insertion scolaire des jeunes réfugiés syriens au Liban – Beyrouth et Tripoli
      Au sein des centres de Beyrouth et de Tripoli, les jeunes réfugiés reçoivent des cours de soutien ou de remédiation scolaire à l’aide du Programme d’éducation accéléré (PEA). Les centres offrent un soutien psychosocial et mettent également en place des activités de développement personnel ayant pour objectif de permettre aux enfants de renouer avec leur enfance.